La Malaisie fait etat de la premiere patiente Zika enceinte

La Malaisie fait etat de la premiere patiente Zika enceinte

La Malaisie signale la première patiente enceinte de Zika Par Afp
Publié : 10:18 BST, 7 septembre 2016 | Mis à jour : 10:19 BST, 7 septembre 2016

La Malaisie a signalé mercredi son premier cas de femme enceinte avec Zika — une résidente d’un État malaisien à la frontière de Singapour où les autorités ont déjà enregistré 275 cas.

Cette femme de 27 ans, qui vit dans l’État de Johor, dans le sud du pays, est le troisième cas détecté en Malaisie, où les craintes d’une véritable épidémie en provenance de Singapour s’intensifient.

Les femmes enceintes infectées peuvent donner naissance à des bébés atteints de microcéphalie, une déformation marquée par des cerveaux et des têtes anormalement petits. C’est ce qu’a déclaré Subramaniam dans une déclaration sur la page Facebook du ministère.

La Malaisie a signalé jeudi dernier son premier cas de Zika, une femme qui aurait attrapé le virus lors de son séjour à Singapour. Samedi, elle a signalé son premier cas suspecté de transmission locale, un homme dans l’état oriental de Sabah.

L’homme, qui n’avait pas d’antécédents récents de voyage à l’étranger, était déjà dans un état de santé fragile en raison d’autres conditions et est mort par la suite de complications cardiaques.

Subramaniam a déclaré qu’il n’était pas clair comment la femme malaisienne enceinte avait contracté Zika, mais elle s’était rendue à Singapour il y a six mois et son mari fait régulièrement des voyages dans la ville-État.

Subramaniam a déclaré que les autorités ont inspecté une large zone autour de sa maison et d’autres endroits qu’elle avait récemment visités, et qu’ils étaient embués de produits chimiques anti-moustiques.

Le Zika, qui est principalement répandu par le moustique Aedes, a été détecté dans 67 pays et territoires, dont le Brésil, durement touché.

La Malaisie a lutté ces dernières années pour contrôler la propagation de la dengue, également transmise par le moustique Aedes.

Elle a intensifié le dépistage des voyageurs étrangers, en particulier à Singapour, et pulvérise des insecticides. Le public a été invité à éliminer les sites de reproduction des moustiques, comme les eaux stagnantes.

Depuis le début du mois de septembre, le nombre de cas de Zika à Singapour a augmenté de façon vertigineuse. Les autorités sanitaires ont annoncé mardi que 275 cas avaient été recensés, dont deux femmes enceintes.

Les autorités ont averti que le virus est susceptible de se propager davantage.

You might also like …